Enquête sur les labels indépendants réalisée par la FELIN

Enquête sur les labels indépendants réalisée par la FELIN

En octobre 2016, la FELIN (fédération nationale des labels indépendants) dévoilait le résultat d’une enquête sur les labels indépendants, 3 années après une première étude qui avait récolté 250 témoignages. Si la FELIN souligne que le « moral » des labels s’améliore, lentement, même si leur vision générale de la situation de la musique enregistrée reste noire, elle souligne principalement les trois ci-dessous.

  • “Pour les labels indépendants TPE et associations, le disque physique reste très majoritaire : 65%. Il est donc source de pérennité. Avec près de 15%, le vinyle est une réalité non anecdotique.”
  • “Alors que le numérique prend de l’ampleur, plus de la moitié des labels est réglée au trimestre par leur distributeur. Et c’est un problème. Pour leur trésorerie. Il devient urgent que les distributeurs numériques qui, eux, sont réglées mensuellement par la plupart des plateformes, reversent leur dû aux labels indépendants dans le même temps.”
  • “Les outils créés par et/ou pour la filière restent sous-utilisés. Par manque d’informations, peut-être également par manque de formation qui, alors que le métier se complexifie, devient l’un des points sensibles sur lequel il convient d’agir.”

Nous vous invitons à découvrir les passionnants résultats de l’enquête en vous rendant sur le site de la FELIN. 




Voir les résultats de l’enquête